À propos

Les fondateurs

Le Tambourin a vu le jour en 1966, lors de l’ouverture de la Place Longueuil. Rémi Lépine et Madeleine Demers-Lépine deux entrepreneurs de Saint-Lambert décident de profiter de l’ouverture du centre commercial pour se tailler une place dans l’univers du jouet. Le couple Lépine-Demers avait établi de bons contacts avec les distributeurs de jeux et jouets alors qu’il possédait une petite boutique d’articles de sport. Ils avaient auparavant tenu une petite pizzeria dans Saint-Lambert. Ils étaient pour ainsi dire des entrepreneurs de carrière. Ils étaient portés par le rêve de la réussite personnelle et cherchaient leur voie.

Les débuts

Une fois la boutique bien établie à la Place Longueuil, Rémi et Madeleine décident d’agrandir l’entreprise et ouvrent un second commerce à la Place Versailles en 1972. À ce moment, le besoin d’un entrepôt à la hauteur de la demande est urgent. La maison familiale ne convient plus. Il installe donc le bureau chef et entrepôt à Longueuil. En 1978, une autre opportunité s’offre au couple Demers-Lépine lors de l’ouverture des Promenades Saint-Bruno. Alors que les trois boutiques se portent bien, un événement malheureux frappe Le Tambourin. En effet, en 1979, un feu vient terrasser la Place Longueuil. L’année suivante, soit en 1980, suite à une mésentente entre la direction du mail et la direction du Tambourin la boutique de la Place Versailles ferme ses portes. Ce qui ramène le nombre de boutique à un, mais pour une courte période.

La relève

Vers la fin des années 1970, la cofondatrice et épouse de Rémi, Madeleine s’est vue forcée de prendre sa retraite suite à des problèmes de santé, laissant son mari comme seul dirigeant. Flairant une opportunité, Rémi Lépine propose à son fils, Luc Lépine, d’acheter, en 1981, la boutique Jeux et passe-temps, située aux Promenades Saint-Bruno, signifiant l’ouverture de la section hobby. Trois mois seulement après cette décision, le cofondateur, Rémi Lépine, décède en laissant à son fils, Luc, l’entière responsabilité de l’entreprise familiale. Sous sa direction Le Tambourin devient Le Tambourin jeux et passe-temps. En 1986, Luc choisit de rallier les forces et d’ainsi combiner les jouets, jeux et la section hobby, formule qui sera dès lors utilisée pour toutes les futures boutiques.

Expansion

En 1987, il prendra le risque de rouvrir une boutique à la Place Longueuil. Six ans plus tard, il tente sa chance au Mail Champlain de Brossard. Continuant sur une lancée profitable, M. Lépine décide d’ouvrir une quatrième succursale, en 2002, au Complexe Desjardins en plein centre-ville de Montréal. L’expérience n’est pas concluante et pour éviter qu’elle n’affecte le rendement général le magasin est fermé l’année suivante. Alors qu’une page se tourne, une autre fait peau neuve, en 2003, les boutiques du Mail Champlain et des Promenades St-Bruno ont droit à un rajeunissement. En 2006, Luc essaye à nouveau d’agrandir la flotte du Tambourin, cette fois en ouvrant une succursale au Carrefour Laval. Cette fois en plus d’ajouter une boutique, M. Lépine invite ses meilleurs employés à se joindre à lui dans la direction du Tambourin.

Restructuration

En 2011, la succursale des Promenades Saint-Bruno se remet aux goûts du jour. L’année 2013 signifie la fin pour la boutique du Mail Champlain qui subissait la compétition du Quartier Dix30. Toutefois, cette fermeture permit au Tambourin de s’engager vers une nouvelle voie, celle du numérique. En effet, dès l’année suivant l’équipe du Tambourin mis en ligne un tout nouveau site transactionnel permettant d’étendre la clientèle à toute la province.